Les plantes et la lumière

Publié par Stéphane Baumgartner le

La luminosité est un élément capital dans le choix d'une plante d'intérieur. Comme vous êtes nombreux à venir nous voir chaque jour en nous disant que vous avez du mal à vous repérer dans toutes ces notions, on a décidé de te concocter un petit article t'éclairer !

Dans le choix d'une plante, il est important de connaitre les conditions dans lesquelles elle va évoluer et ce avec de simples questions :

Quels sont les besoins de la plante ?

Nous conseillons toujours de se référer au biotope d’une plante, par exemple on trouve plus souvent une fougère dans un sous-bois, les fougères auront donc moins besoin de lumière qu'un cactus que l'on trouve plutôt dans un milieu désertique et donc très lumineux. Les grandes familles de plantes vont avoir généralement les mêmes besoins en termes de luminosité, essaye de te renseigner en boutique sur la famille de la plante que tu veux acquérir. Si jamais elle a des besoins qui diffèrent un peu de sa famille d’origine, nous te le dirons.

Il peut être sympa également d'essayer quand c'est possible de trouver des photos de la plante dans son milieu naturel, est-ce qu'on la trouve plutôt au fin fond de la canopée, ou est-ce qu'elle semble plutôt évoluer dans un milieu désertique ? C'est autant d'indices qui peuvent vous aiguiller.

Quelle est mon exposition ?

L'exposition de la pièce joue un grand rôle ! Il a été démontré qu’une pièce au nord reçoit 5 à 10 fois moins de lumière qu’une exposition sud. De la même manière une pièce à l'Est va avoir le soleil du matin qui est beaucoup plus doux qu'une exposition Ouest. Comme il est conseillé d’éviter d’exposer les plantes tropicales à de la lumière directe quand le soleil est le plus brûlant (surtout au printemps et en été). Il va falloir être vigilant sur les emplacements en rebord de fenêtres si tu es exposé au sud ou à l’ouest ; s'ils sont trop exposés en lumière directe il faudra les équiper d'un voilage ou alors tu peux les réserver aux cactus et succulentes, eux ils adorent ça !

L'éclairement se mesure en lux et dans son milieu naturel, une plante va pouvoir jusqu'à 70/80 000 Lux sans ombrage et aux alentours de 10 000 dans des parties plus ombragées. 10 000 lux c'est justement l'éclairement qu'on va obtenir proche d'une fenêtre au sud, qui est l'exposition la plus lumineuse. Ce qui signifie que dans la plupart des cas, on va partir avec un léger déficit de lumière.

Ou est ce que je souhaite placer ma plante ?

En plus de devoir éviter le soleil direct, d'autres facteurs sont à prendre en compte. Il est essentiel de ne pas uniquement juger la luminosité grâce à notre œil. En effet ce n'est pas parce qu'une pièce parait lumineuse que l'on va pouvoir installer la plante n'importe où. Dans un intérieur classique (dans la moitié nord de la France), la très grande majorité des plantes vont avoir un emplacement idéal qui se situe à une distance en dessous de 2 mètres de la fenêtre. Et dans le cas où  la pièce est vraiment trop peu lumineuse, il serait préférable de rester dans un périmètre encore plus proche. Si certaines variétés comme les Philodendron, les Pothos ou encore les fougères peuvent s'adapter à une faible luminosité, c'est loin d'être la norme.

Plusieurs règles interviennent pour connaître le bon emplacement d'une plante :

La lumière décroit au carré de la distance, ainsi une plante qu'on aurait éloigné à 2 mètres de la fenêtre va recevoir 4 fois moins (2x2=4) de lumière utile à son développement qu'une plante qu'on a installé derrière la fenêtre. Donc plus on s'éloigne, plus il faut être sûr que la plante est adaptée ;

La lumière pénètre en ligne droite, et ne fait pas de virage, il faut donc faire attention aux angles éloignés de la fenêtre.

Pour faire simple moins la pièce est lumineuse, moins tu vas pouvoir t'éloigner de tes fenêtres si tu souhaites un entretien optimal.

Si jamais tu manques cruellement de lumière ou si tu souhaites t'éloigner davantage des arrivées de lumière, il existe des solutions. Pour corriger les carences en lumières tu peux te tourner vers un éclairage horticole, la plupart des spots sont désormais compatibles avec un culot E27, ce qui représente une grande majorité des lampes. Dans ce cas, il faudra choisir un système adapté à la culture des plantes pour avoir un spectre lumineux adéquat. A l’heure actuelle, les leds horticoles sont une solution intéressante tant au niveau économique qu’au niveau performance.

Il n’existe pas de règle universelle et chaque pièce va avoir sa spécificité, et la règle peut changer suivant l'endroit tu vas te trouver en France. Si tu as une plante depuis de nombreuses années à un emplacement qui déroge un peu de la théorie et qu’elle semble s’y plaire, inutile de tout changer. Et si tu souffres d’un très léger manque de lumière, mais sans avoir la possibilité de trouver un emplacement plus lumineux, il peut être intéressant de tourner les plantes régulièrement, afin que toutes les faces puissent profiter de la lumière. Tu peux par exemple y penser à chaque arrosage !

Pour résumer au-delà d'1m/1m50 on va privilégier des plantes dites "d'ombre" comme celles qui font partie de la famille des Marantacées (ex : Calathéa, Maranta, Ctenanthe), les Fougères, les Epipremnum (Pothos) ou encore les spathiphyllum. Mais également certaines plantes qui nécessitent normalement une bonne luminosité mais qui résistent très bien comme les Zamioculcas, Sansevieria, les Dracaena ou encore la plupart des Philodendron.

Biotope* : Milieu de vie

 

 

 

Photo by Huy Phan

← Article précédent


commentaires


  • Bonjour Natacha !
    J’hésitais à parler des lux justement, mais comme le premier commentaire en fait mention, j’ai rajouté une petite partie là dessus. Malheureusement les applications de téléphone sont assez imprécises :/ Il est quasiment impossible de savoir avec précision quels sont les besoins précis de chaque plante en termes de lux. Il faut partir du principe que même derrière la fenêtre plein sud et sans vis à vis on part déjà avec un petit déficit par rapport au milieu naturel. Donc il faut chercher le maximum d’infos sur la plante et sa famille.
    Idéalement entre 1m et 2m on ne va placer que les plantes d’ombre, il est possible de se procurer la liste des plantes d’ombres sur internet (Comme souvent sur internet, il va falloir recouper les informations :/ )

    Tchungle le
  • Hello!
    Déjà, c’est cool de démarrer ce blog!
    J’en profite donc pour poser une question qui me travaille un peu depuis quelques temps au sujet de la luminosité ! Au cas où vous auriez des pistes… ;)
    J’ai téléchargé une appli luxmètre sur mon téléphone, mais je ne sais pas si c’est très précis… et surtout je me demandais, que ce soit pour une exposition en lumière naturelle ou sous lampe horticole, existe-t-il des données qui indiquent quelle quantité de lumière est nécessaire pour chaque plante? J’ai cherché un peu mais c’est difficile de trouver ce genre d’infos…
    À bientôt !

    Natacha le

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés